Compte-rendu & diaporama
 
 ITER
I.T.E.R.
     Défi technologique,
 et plus grand chantier civil mondial.
 
 
 
 Résumé de la conférence.
 

Michel Claessens et Pascal Weil

Paris, 30 mars 2017

Apprivoiser la fusion nucléaire sur Terre, tel est le but du programme ITER. Actuellement en construction près d’Aix-en-Provence en France, ITER sera le plus grand réacteur de fusion (« tokamak ») du monde, fruit d’une collaboration internationale sans précédent, associant 35 pays (Chine, Corée, Etats-Unis, Inde, Japon, Russie et Europe plus la Suisse).

Loading...

 

Energie « nucléaire et verte » selon ses promoteurs, la fusion est incontournable dans les débats sur notre avenir énergétique. La présentation a permis de faire le point sur les constructions et fabrications en cours à l’aide de photos et vidéos. Nous avons également abordé les questions de coûts et de calendrier, ainsi que les aspects industriels du projet, la perception du public, l’information, les problèmes techniques, l’opposition au nucléaire, etc.

L'exposé a donné une photographie du projet et a permis de résumer ce qui a été accompli et ce qu'il reste à réaliser et à résoudre.

Nous avons navigué dans un monde de superlatifs. Avec les plus grands aimants du monde, la plus grosse centrale de cryogénie et le plus puissant centre de calcul, ITER est l'un des projets scientifiques et techniques les plus ambitieux de notre époque et le plus international. Sans doute le plus complexe aussi.

ITER devrait démontrer que des réactions de fusion d'hydrogène, comme celles qui se produisent naturellement dans le Soleil et les étoiles, peuvent être maîtrisées sur Terre pendant plusieurs minutes et produire un bilan positif net d'énergie. Bref, si ITER réussit et si les conditions économiques restent favorables, la fusion pourrait devenir une nouvelle technologie utilisée à échelle industrielle pour produire de l'électricité sur Terre, et ceci defaçon sûre et respectueuse de l'environnement. La fusion utilise en effet un combustible quasi inépuisable et produit peu de déchets. ITER, c'est donc du « nucléaire sans limites ».

L'enjeu est donc de taille. Les sept membres d'Iter, qui ont décidé de construire ensemble la machine en question, l'ont bien compris et mobilisent sur ce projet des ressources considérables et plusieurs milliers de personnes dans le monde.

En Europe, les industriels ont gagné de nombreux contrats aussi bien auprès de Fusion For Energy (F4E), l’entité représentant l’Europe au sein de l’organisation ITER, qu’auprès d’autres pays membres et ITER Organization. Dans de nombreux cas, compte tenu de lacomplexité de ces contrats, ces sociétés ont formé des consortia regroupant des entreprises originaires de différents pays européens pour les réaliser.

 - Michel Claessens travaille à la Commission européenne pour ITER. Il est docteur en sciences, maître de conférences à l’ULB et vient de publier « Décider de ne pas décider », Quae, 2016.

 - Pascal Weil est le Président de Partners Around ITER, un club regroupant des industriels implantés localement et impliqués dans le projet ITER.

 

Les photos de la soirée.

(1 clic pour agrandir)

 

   

Le Bureau de l'UAE-F se réunit mensuellement 
le 1er mardi du mois à 19.30 H. 
(sauf juillet et août)

au Bar à Vin

écluse

La petite Ecluse des Grands Augustins

15, quai des Grands Augustins (Paris 6ème)

Métro St-Michel et RER 

Nous serions ravis de vous y rencontrer.

Prochaine réunion :

Mardi 2 mai 2017
à 19.30 h.

Sous-catégories