unesco Visite commentée exceptionnelle 
des locaux de l’UNESCO à Paris.

 

 

Le succès de notre proposition de visite du 23 octobre à l'UNESCO a rencontré l'attente 

de nos Membres et sympathisants, au delà de nos attentes les plus optimistes.

Nous avons en effet atteint le quota maximum possible pour les inscriptions, soit 70 personnes.

Compte-rendu :

Avec le recul pris, il est possible d’affirmer que cette journée du 23 octobre 2008 fut assurément un moment magnifique et mémorable.

Succès. Imaginez ! Cinquante participants : salle comble ! Et non des moindres,  sacrifions à l’égalité et inclinons nous devant la divine providence qui nous a fait accompagner par monsieur l’Ambassadeur Philippe Kridelka délégué permanent de la Belgique auprès de l’UNESCO, puis Monsieur Roger Hotermans de la délégation de la communauté Française Wallonie-Bruxelles à Paris.

En effet toutes, tous, y étions pour apprécier l’accueil, le repas, le sancerre, le panorama, la visite des jardins conduite par Mme Véronique Nahoum-Querub où la tête l’ange de Nagasaki, reste de la cathédrale bombardée et ruinée, et transplantée comme un symbole dans la cour du jardin de l'UNESCO ; transformé en borgne par la bombe atomique A…méricaine. Il nous montre que pendant les guerres, comme l’ange au sourire de Reims, la gente ailée protectrice souffre aussi. Bâtiments, jardins, œuvres d’arts méritent le détour.

Le cycle des conférences :

- Monsieur Philippe Ratte nous a exposé la raison d’être de l’UNESCO et son évolution. Créé le 16 novembre 1945, une semaine avant le procès de Nuremberg ce qui était suffisant pour passer sous silence le pacte germano-soviétique, Katyn et Le Tribunal militaire de Tōkyō qui fut créé le 19 janvier  pour juger les grandscriminels de guerre autres que nazi ; Sans souligner un européocentrisme de bon alois, sans « trébuchet »*, où il était possible de reconnaître une option évolutionniste certaine puisque la devise de l’U.N.E.S.C.O. nous propose d’élever les défenses de la paix jusque dans l’esprit des hommes car, a ce qu’il semble, c’est la que prennent naissance les guerres et non dans le portefeuille.

Puis Monsieur Guy Debonnet nous a fait un riche exposé fort documenté avec photos à l’appui, concis sur la biodiversité en Afrique et nous n’avons pas appris, que le produit intérieur brut du Congo-zaïre était en 1960 supérieur à celui du Canada. Moins de 50 ans après, la comparaison a tourné au désastre : à peine 10 %, et encore, rien ne permet de vérifier les chiffres congolais (ceux du Canada sont certifiés par l'OCDE).

Alors nous avons compris que les dégradations opérées par les révolutionnaires Français sur tant d’œuvres humaines en 1789 les désignaient comme les initiateurs de la régression de l’humanité.

Monsieur René Cluzel en nous exposant l’élaboration des centres de ressources pour le développement des capacités en Afrique sub-saharienne par l’applications des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation , la science et la culture nous a fait percevoir la subtile distinction qu’il faut faire entre socialisation et sociaBilisations.

Au terme de cette journée de découverte c’est à Monsieur Etienne Clément qu’est venu l’honneur de conclure cette brillante visite. Il n’a pas manqué de faire la passe à notre chère Présidente Henriette Davids-houri pour souligner la pugnacité dont elle a fait preuve pour la réussite de cette journée inoubliable ; celle-ci en toute honnêteté a signalé avec force et vigueur l’implication totale de notre grand ami et ordonnateur de cérémonies : Marc Wauthoz.

En tant que secrétaire je dois vous signaler que la position la plus ardue reste celle, pas de l’économe, mais du trésorier qui doit mettre en accord les présents et les participants. Hé, oui tout est en nuance.

Ce fut une journée mémorable car il ne peut y avoir souvenir que s’il y a émotion. Merci à vous tous.

* C'est à partir du XVIe siècle que des espèces sonnantes et trébuchantes a été une manière plaisante de désigner de bonnes vraies pièces de monnaie …

Le Secrétaire
Jean-Philippe VERSTRAETE

appareil photo Photos de la visite (H.A.)

Le déjeuner au 7e étage

1 2 3 4 5 6

7 8 9 10 11 12

13 14 15 16

La visite des locaux & jardins

17 18 19 20 21 22

23 24

La conférence & les débats

25 26 27 28